A petits pas...

, par Nicolas Wurtz

Dans l’idée d’insister sur la qualité de l’encadrement des professionnelles de notre crèche (parentale), nommée "A petits pas", une chanson était un peu le passage obligatoire, et à défaut d’être une comptine (trop compliquée ici pour les enfants, ça viendra néanmoins !), j’ai tenté de refléter au mieux les différents aspects de ce mode de garde, de qualité, j’y tiens.

NB : La ressemblance de la partie finale instrumentale du morceau avec un certain générique d’une certaine émission n’est absolument pas voulue et totalement fortuite !
Idem, rien à voir avec l’excellent groupe Arcade Fire (chanson The suburbs).
Par contre la ressemblance avec Mes amis est totalement assumée, mais c’est une histoire de rythme :)

Nicolas Wurtz - A petits pas

Téléchargements

PDF - 196.7 ko
Nicolas Wurtz - A petits pas (partition)

Télécharger la version originale

Télécharger la version instrumentale



A petits pas
 
Nicolas Wurtz 2010 - Licence CreativeCommons by-nc-sa-nd
 
Je ne sais pas m’habiller
Ni même me lever
Je ne sais me retenir
De pleurer ou même de rire
 
J’ai du mal à attraper
Du mal à te montrer
Tout ce dont j’ai tant besoin
Et soudain, je suis debout, dans tes mains !
 
A petits pas, petit à petit
Je grandis je découvre la vie
Les joies, les peines,
Les sourires chassent les problèmes
Je joue, je dors et j’aime
Petit à petit je dévore j’apprends et je comprends
« J’en veux encore ! »
Les copines, les copains,
Toutes les autres mains,
Me construisent pas à pas.
A petits pas...
 
Maintenant je sais marcher
Tout seul je sais manger
Si je dors dans un grand lit
L’histoire, c’est toi qui la lis
 
Tu me chantes des chansons
On danse tous en rond
Même si tu es fâtiguée
Tu ne te lasses jamais, de m’aider
 
À petits pas, petit à petit
Je grandis je découvre la vie
Les joies, les peines,
Les sourires chassent les problèmes
Je joue, je dors et j’aime
Petit à petit je dévore j’apprends et je comprends
J’en veux encore !
Ici je grandis, je dessine, colorie... ma vie.
 
J’apprendrai à partager, promis
(mais) n’oublie pas que je suis tout petit !